Shopping sur rendez-vous dans votre magasin préféré: demandez simplement votre créneau horaire online. Fixez un rendez-vous.

À propos de nous

State of Art est une entreprise de mode connue pour la richesse de son histoire. L'histoire commence au début du 20e siècle. Chaque année, State of Art crée huit collections de prêt-à-porter pour les hommes au style de vie actif. Depuis 1987, State of Art développe une mode masculine emblématique par des détails tendance et originaux, qui privilégie des tissus et coupes modernes et de qualité. De quoi susciter un nouvel intérêt pour les classiques qui constituent la base de chaque garde-robe. 

Tout a débuté à Lichtenvoorde

En 1935, Albert Westerman père hérite de sa tante, un terrain d'environ 800 m² à Lichtenvoorde et ouvre un atelier de tricot avec sa sœur. Longtemps, ils ont produit avec beaucoup de succès des vêtements tricotés pour bébés. Après le lycée, Albert Westerman fils a rejoint la société qui s'appelait alors Tricotagefabriek Albert Westerman. 

Plus tard, lorsqu'il prend la tête de l'entreprise dans les années 80, il la rebaptise Groupe Albert Westerman.

Si vous êtes né avant 1980, vous avez probablement porté un jour un vêtement tricoté par la famille Westerman. Plus de 40 millions de vêtements ont ainsi été produits entre 1936 et 1980. Il s'agissait de l'une des entreprises de tricot les plus prospères aux Pays-Bas.

Une concurrence accrue, l'arrivée d'autres matières comme le tissu éponge et la baisse des naissances ont nécessité un changement de cap. Albert Westerman a su exploiter un marché émergent avec la production, entre autres, de pull-overs. À partir de 1987, les modèles ont été commercialisés sous le nom des trois marques propres : State of Art, Collumn et Tender(grass). Lorsque la production a commencé à baisser, l'entreprise s'est concentrée sur la distribution. Il a finalement été décidé de poursuivre les activités uniquement avec la marque la plus forte : State of Art. En 1994, la première boutique State of Art Store a ouvert ses portes à Almelo. La production de tricots s'est arrêtée en 2001.

Une maison, trois marques

Le siège social abrite désormais trois labels. La marque phare est bien sûr State of Art, qui a permis de renforcer la part de marché de l'entreprise, aux Pays-Bas et en Belgique. Au sommet est venu s'ajouter le label de luxe Modern Classics (by State of Art) : des articles de mode classiques au design revisité au goût du jour. La collection Modern Classics utilise des matériaux haut de gamme et privilégie l'élégance. Bluefields est quant à elle une marque séparée de la marque State of Art : c'est une marque de valeur qui est proposée uniquement aux grossistes.

State of Art aujourd'hui:

  • Salles d'exposition à Lichtenvoorde et à Anvers
  • 40 State of Art Stores aux Pays-Bas et en Belgique
  • De nombreux points de vente shop-in-shops, avec plus de 600 revendeurs officiels
  • Boutique en ligne officielle
  • Marchés internationaux 

Siège social et garage

Après une rénovation importante, un siège moderne de plus de 10 000 m2 occupe maintenant l'ancien emplacement de la bonneterie de Lichtenvoorde. Un lieu où tout converge désormais. La riche histoire de la famille Westerman, qui a fondé un atelier de tricot exactement au même endroit en 1936, constitue le pilier de l'entreprise. Outre son propre bureau de design et de conception, le bâtiment abrite également un restaurant d'entreprise ainsi que la State of Art Classic Porsche Collection, un atelier de 500 m2 où sont entretenues les Porsche acquises au fil du temps par la famille. Dans la salle d'exposition du siège, les détaillants et les acheteurs peuvent prendre tout le temps nécessaire pour composer leurs collections à partir de la vaste gamme de produits State of Art.

 

Showroom

Le siège social sert de showroom pour les nouvelles collections de vêtements de State of Art. Ici, les acheteurs et les détaillants peuvent découvrir les dernières collections au cours d'une visite approfondie. Les nombreuses Porsche de collection forment un décor fantastique. Les visiteurs parlent invariablement d'une expérience impressionnante qui donne encore plus de sens à la marque State of Art.

Famille Westerman

Depuis des années, la famille Westerman s’investit dans la qualité et dans la mode. Déjà en 1936, Albert Westerman père avait ouvert un atelier de tricot avec sa sœur. Dans l'atelier de 200 m², ils ont longtemps produit, avec beaucoup de succès, des vêtements tricotés pour bébés. Après le lycée, Albert Westerman fils a rejoint, à l’âge de 22 ans (1965), la société qui s’appelait alors Tricotagefabriek Albert Westerman. Simultanément, il a suivi une formation à l'École Supérieure du Textile. Dix ans plus tard, il succédera à son père en tant que directeur général. Depuis, il a dirigé l'entreprise familiale qui a été rebaptisée Groupe Albert Westerman dans les années 1980.

Si vous êtes né avant 1980, il y a de fortes chances que vous ayez porté un jour un vêtement tricoté par la famille Westerman. Entre 1936 et 1980, plus de 40 000 000 de vêtements pour bébés ont été produits au total. Dès sa plus tendre enfance, Albert Westerman fils a baigné dans le monde de la production et de la vente des vêtements.

 

State of Art Classic Porsche Collection

State of Art est inextricablement lié à la compétition automobile. Tout a commencé avec le fondateur Albert Westerman qui, à l’âge de 10 ans, est tombé amoureux de la Porsche 1500 S Cabrio. Cette attirance ne l’a jamais quitté. Plus tard, Westerman a commencé à participer lui-même à des courses au volant des Porsche 356 et 911, entre autres sur les circuits de Zandvoort et de Spa-Francorchamps. 

En fin de compte, sa passion l'a conduit à la State of Art Classic Porsche Collection. La collection comprend plus de 30 Porsche classiques, dont la rarissime Spyder 550. Ces voitures sont exposées au siège de Lichtenvoorde. Elles sont également utilisées à des fins de marketing pour soutenir les collections de vêtements. Aujourd'hui encore, un certain nombre de Porsche de la collection State of Art roule régulièrement dans divers rallyes à travers le monde.

 

 

Espace Service d’entretien

Les Porsche classiques doivent être entretenues avec savoir-faire, compétence et amour. Presque chaque jour de la semaine, des mécaniciens travaillent sur les plus belles Porsche dans l'atelier situé à l'intérieur du bâtiment. Ils partagent leur passion pour la marque avec le fondateur Albert Westerman, qui, lui aussi, était convaincu que chaque voiture de la State of Art Classic Porsche Collection devrait toujours pouvoir démarrer immédiatement et prendre la route. Les mécaniciens effectuent les réparations, les travaux de restauration et ils préparent les voitures pour les rallyes à venir.

 

Back to top